Comment changer d’assurance habitation ?

300

Une assurance habitation peut parfois devenir un casse-tête. A ce moment, vous êtes en droit de penser à un changement d’assurance. Voici comment faire.

Décider du prestataire

Dès que l’idée germe dans votre tête, vous devez vous mettre à chercher le prestataire idéal. Vous aviez un prestataire. Il vous a certainement déçu sur certains points. Vous êtes à présent dans l’obligation de choisir un prestataire compétent pour ne pas revivre la même expérience. On vous conseille de partir sur la base de critères intelligents.

A lire également : Quel matériau de comptoir est meilleur, le Corian ou le granit ?

Vous devez vérifier la qualité des services de votre prestataire. L’on vous recommande de veiller à avoir la bonne information sur la collaboration à laquelle vous devez vous attendre. Pour cela, vous pourriez recueillir l’avis de certains clients ou anciens clients. Vous aurez des détails qui pourront vous décider à aller vers un prestataire ou pas.

Cela vous permettra de respecter vos priorités. Vous verrez les clauses du contrat. La prime est le premier élément à prendre en considération. C’est avec ça que vous construirez votre budget. Le délai de carence compte aussi dans la collaboration avec votre futur prestataire.

A lire en complément : Comment choisir votre motorisation de portail ?

Tomber au bon moment

Le bon moment dans le milieu de l’assurance pour changer de prestataire d’assurance dépend en grande partie des textes de loi qui régissent le secteur. On peut citer la loi Hamon et la loi Châtel. Vous feriez bien de maîtriser tout au moins les bases juridiques du secteur.

En règle générale, vous ne pouvez pas décider unilatéralement de résilier un contrat pour passer à un autre prestataire sans une condition précise ; le contrat doit avoir un an tout au moins. Des fois, des situations de litige peuvent pousser les deux entités en affaires à prendre chacune son chemin. C’est exceptionnel.

Le bon moment, c’est aussi l’instant où les agences d’assurance sont en promotion. Ils proposent des offres avec des réductions intéressantes.

Résilier le contrat

L’ancien contrat doit être résilié pour que vous puissiez signer le nouveau. Pour cela, il doit y avoir un courrier adressé directement au nouveau prestataire après notification. L’on s’appliquera à donner des preuves évidentes de la nécessité de stopper la collaboration.

Certains clients pour éviter de s’empêtrer dans les courses administratives demandent à leur nouveau prestataire de résilier le contrat à leur place. C’est aujourd’hui une habitude qui se répand de plus en plus.

Signer le contrat

Avant de signer un contrat, il faut en prendre connaissance. Vous devez le lire entièrement. Cela suppose que vous avez tout au moins quelques bases en écriture juridique. Vous verrez les failles enregistrées et les blocus imposés par le contrat. Cela vous permettra de vous faire une idée de la collaboration future entre votre prestataire et vous. C’est une étape très importante pour vous préparer à vivre de bonnes expériences au volant de votre voiture.

Après avoir lu le contrat, vous êtes appelé à le signer, si le cœur vous en dit. L’assureur doit vous remettre votre exemplaire du contrat. C’est un document que vous garderez pour consultation ultérieure.