Comment s’en sortir si un parent va en prison ?

Lorsqu’un parent va en prison, cela peut avoir un effet dévastateur pour la famille. En effet, il laisse le reste de sa famille seul  pour faire face aux conséquences. Il est probable que le parent emprisonné peut avoir l’impression d’être celui qui se trouve dans une situation difficile. Toutefois, la pression exercée sur l’autre parent qui doit s’occuper de la famille est davantage plus immense.

Souvent, les parents incarcérés ne voient pas l’impact de leur peine sur leur famille. D’autant plus qu’ils peuvent souffrir d’émotions telles que la culpabilité, la frustration, la colère et le regret. D’ailleurs, ils peuvent aussi se sentir inutiles. Ces derniers pensent qu’ils ne sont pas en mesure de s’acquitter de leurs tâches parentales en raison des contacts limités.

Cependant, le temps qu’ils passent en prison peut leur donner l’occasion de réfléchir à leur situation. De cette façon, ils peuvent ainsi assumer la responsabilité des conséquences sur leur famille ainsi que sur eux-mêmes.

Il est courant que les parents laissés à l’extérieur aient l’impression d’exécuter une tout autre peine. Cependant, ils peuvent appeler le service d’assistance téléphonique national pour obtenir du soutien et des informations. Ils peuvent aussi visiter des sites dédiés à ce genre de situation.

Un parent unique est débordé

Dans cette situation, le parent unique peut se sentir très émotif et vivre ce qui peut être assimilé à de la peine. Il se demande sans doute comment il va faire faire face aux tâches quotidiennes et gérer la vie de famille.

Il est très naturel de se sentir dépassé par cette situation et de perdre confiance en soi. Beaucoup de familles font face à cette situation différemment et font ce qu’elles jugent bon pour leur famille. Pour certains, il peut sembler qu’ils s’en sortent et s’en sortent apparemment. Mais pour d’autres, c’est assurément le contraire.

Des problèmes de finances peuvent surgir. Le fait de parler aux enfants peut être problématique. Même pour les questions pratiques peuvent devenir des obstacles. Toutefois, il est important de demander conseil sur ce sujet. Si vous le pouvez, dressez la liste de toutes les questions qui vous tourmente et commencez à y répondre lentement.

Comment parler aux enfants ?

Cette conversation est peut-être redoutée, mais c’est une étape à ne jamais brûler. L’information que vous leur donnerez sera différente, selon l’âge de vos enfants, tout comme leur compréhension de la situation. Il est difficile de leur faire savoir que l’un des parents serait absent pour un temps. Et de les faire savoir la raison pour laquelle ce dernier n’est pas à la maison.

Le mieux c’est de choisir un moment de tranquillité pour en discuter. Ensuite, il va falloir leur faire connaître la situation d’une manière adaptée à leur âge. Pour qu’ils aient l’occasion de se laisser emporter et d’assimiler la nouvelle, il est important d’aller lentement. Cela leur donnera aussi l’occasion de poser les questions qui leur perturbent. De ce fait, ils peuvent demander sur le coup ou plus tard, quand ils ont eu le temps de réfléchir.

Dans certains cas, on peut demander à l’enfant de garder le secret. Malheureusement, la pression qui pèse peut l’amener à se sentir déprimé. Lorsque vous avez parlé à vos enfants, faites-leur bien savoir que vous êtes là pour eux. Et que c’est ensemble que vous allez vous en sortir. Les enfants peuvent ressentir toute sorte d’émotions, y compris la colère, la culpabilité, la frustration et la contrariété.

Les émotions sont une forme de langage

Cependant, il est important de leur permettre d’exprimer leurs émotions d’une manière contrôlée. Dans bien des cas, cela dépendra encore de leur âge. Si vous avez de jeunes enfants, il se peut que la compréhension ne se fasse pas tout de suite. Sur cette base, vous avez juste besoin de les rassurer, car ils pourraient ne pas se sentir en sécurité. Plus particulièrement, ils craignent encore de perdre le dernier parent.

Si vos enfants sont plus âgés, ils peuvent étouffer des choses ou se replier sur eux-mêmes.  Dans ce contexte, il est important de les soutenir et de les encourager. De plus, il faut qu’ils en discutent avec vous autant que possible.

Vous pourriez partager votre situation avec les éducateurs de leur école. Ainsi, ils pourront aussi soutenir votre enfant. C’est aussi à vous de choisir si vous leur permettiez de rendre visite à leur parent qui est en prison.

Le soutien est primordial

Pendant cette période, il est très important de s’appuyer sur la famille et les amis. Le mieux c’est d’accepter toute aide qui vous est offerte.

Nous comprenons que ce n’est pas si facile à faire et que vous pouvez avoir envie de vous isoler. Quoique, il existe de nombreuses organisations qui peuvent énormément aider à surmonter cette épreuve. Et réciproquement, par le biais de divers projets, il y a aussi de l’aide disponible pour le parent en prison.

À savoir que ces organisations ont beaucoup d’expériences sur les familles ayant des démêlés avec le système de justice pénale. Que ce soit à la suite du comportement délinquant d’un membre de la famille ou d’une perte tragique. Ils savent que c’est une période difficile et souvent pénible pour le seul parent présent. Venant de là, ils offrent du soutien depuis l’arrestation à la libération et au-delà si nécessaire.

Comment vous faire aider ?

Si vous avez besoin d’aide et de conseils, vous pouvez vous adresser à un agent de soutien à la famille. Une des options qui vous est offerte est d’appeler un service d’assistance téléphonique. Vous pouvez également partager vos expériences et vos conseils avec d’autres parents sur les forums dédiés.

Le rôle parental dans les relations homosexuelles

Lorsqu’il s’agit d’éducation des enfants, les défis des parents seront à peu près les mêmes. Les difficultés seront presque les mêmes, que vous soyez parents de même sexe ou non. Cela dit, il pourrait y avoir d’autres préoccupations pour les parents de même sexe. En particulier, ils peuvent avoir de la difficulté à être acceptés dans la société et à se sentir soutenus.

Dans de nombreux cas d’une relation homosexuelle, les enfants sont souvent issus d’une relation hétérosexuelle antérieure. De ce fait, ces derniers craignent de perdre la garde des enfants. Ou encore que les tribunaux favorisent le verdict à l’avantage des parents hétérosexuels.

Si vous avez eu des enfants à la suite d’une insémination artificielle, vous pourriez avoir d’autres soucis plus tard. Les complications surgiront lorsque vos enfants pourront commencer à se demander qui est leur père biologique. Les enfants qui grandissent dans des familles homoparentales pourraient se demander comment les autres voient leur famille. Ils vont assurément comparer la leur avec ceux qui  vivent avec une mère et un père.

Ce sont de véritables préoccupations que les enfants peuvent ressentir. Ainsi, il est important qu’ils soient rassurés en permanence. Les parents de même sexe doivent aussi se demander si leurs enfants pourront être altérés par le contexte.  Le couple devrait alors réfléchir sur l’impact que cela pourrait avoir sur leur vie future.

Quels défis les parents de même sexe sont-ils susceptibles d’avoir à relever ?

Les familles homosexuelles font face à des défis généralement semblables à ceux d’autres familles. Cependant, elles peuvent avoir des préoccupations très différentes. Pour avoir un milieu de vie familial différent, il se pourrait que leur enfant soit victime d’intimidation.

Toutefois, il existe des moyens d’aider vos enfants à cet égard. Vous pouvez par exemple leur faire remarquer que vous avez une famille très spéciale, d’où la différence. Si nécessaire, vous pouvez aussi leur parler de discrimination. De cette manière, cela les aidera à réfléchir aux raisons pour lesquelles les gens se moquent ou intimident les autres.

Au passage, vous les ferez comprendre que ce n’est pas un comportement acceptable. D’autant plus qu’ils n’ont rien fait de mal pour mériter d’être traités de cette façon. Les préjugés sont un autre défi auquel les parents homosexuels sont confrontés.

Que ce soit sur le plan personnel ou institutionnel, il y a un manque de soutien des couples homosexuels. Leurs enfants peuvent souffrir à l’école parce qu’ils ne sont pas acceptés par leurs pairs. Entre autres, leurs enseignants sont insensibles aux problèmes familiaux et trouvent facile de blâmer le genre d’union pour tout problème.

Que pouvez-vous faire pour aider votre enfant ?

Il faut que le couple homosexuel se documente sur le sujet. L’objectif est de trouver des solutions et réponses adaptées pour l’âge des enfants. Ils peuvent ensuite les faire lire à leur propre rythme.

Il peut également être utile de faire participer l’école. À ce sujet, le couple peut demander à l’enseignant s’il serait disposé à parler des structures familiales. De cette façon, cela pourrait grandement aider à faire comprendre les autres enfants.

Il y a aussi les groupes de soutien local pour que les enfants dans une situation similaire puissent se rencontrer. Réellement, cela représente plus qu’un coup de pouce pour leur insertion dans la société.

S’il n’en existe pas dans votre région, pourquoi ne pas faire des recherches pour créer votre propre groupe?