Quel est le délai légal entre le décès et les obsèques en Suisse ?

3

Perdre un proche nous plonge toujours dans une dimension émotionnelle particulière. Et c’est dans ces moments difficiles que vous devez trouver la force d’entreprendre les démarches administratives et légales recommandées. Pour éviter les faux pas, il est important de savoir quoi faire et dans quel délai le faire afin de simplifier ce processus parfois long et pénible.

Faire l’annonce du décès avec l’aide des pompes funèbres

En Suisse, il est nécessaire de respecter certains délais entre le jour du décès et les obsèques. C’est pour cette raison que contacter une entreprise de pompes funèbres rapidement est important pour que tout se passe bien. En effet, les agences de pompes funèbres se chargent, après obtention du certificat de décès, d’annoncer le décès aux autorités compétentes.

A voir aussi : Quel cadeau offrir à ses parents ?

En ce qui concerne l’annonce publique de décès, les pompes funèbres se chargent également de faire paraitre des avis mortuaires dans la presse locale. Depuis l’annonce du décès jusqu’aux funérailles, le délai à respecter en Suisse est de 48 à 98 heures après le décès. Selon les traditions, les funérailles peuvent être organisées environ 5 jours après la mort, lorsque vous faites le choix d’une chambre réfrigéré pour garder le défunt.

Décès et obsèques en Suisse

A voir aussi : Trucs et astuces pour l'organisation d'un mariage

Faire un entretien avec un conseiller funéraire

L’entretien avec un conseiller est le moment crucial de l’organisation des obsèques. C’est le premier contact avec les pompes funèbres pour exposer les désirs du défunt. C’est le moment de choisir le cercueil, les vêtements, l’urne cinéraire et les accessoires que portera le défunt. Vous allez également discuter du déroulement de la cérémonie et de tous les points relatifs aux funérailles. Pendant l’entretien, il faudra également définir le type d’enterrement que vous voulez organiser.

L’inhumation

On opte pour ce choix en fonction des derniers désirs du défunt, de la culture ou de sa religion. Lorsque la question est abordée, il faut également trouver le cimetière dans lequel il sera inhumé. De même, vous devez penser à louer un caveau ou une concession. Il faut enfin décider si le cercueil sera placé dans une tombe à ligne ou non.

La crémation

Dans le cas d’une crémation, vous devez également prendre certaines décisions concernant la dispersion des cendres et la location d’une tombe pour cendres. Notez que vous avez la possibilité de récupérer les cendres et les répandre dans la nature si c’est ce que souhaite toute la famille. Si le défunt n’a pas formulé de derniers désirs, tâchez de prendre les décisions en fonction de sa personnalité.

Préparer le défunt pour les funérailles

Avant l’habillage, il faut bien évidemment faire la toilette mortuaire du défunt. Bien qu’il ne s’agit pas d’une étape obligatoire, les pompes funèbres s’en occupent pour redonner au défunt toute sa dignité et le préparent pour sa dernière demeure.

Dans certaines traditions funéraires ou à la demande des familles, il peut arriver qu’on fasse une conservation du corps ou une location de chambre funéraire pour le déroulement des veillées funèbres. Dans ce cas, le défunt est placé dans un cercueil ouvert ou fermé. Une fois le recueillement terminé, les pompes funèbres ferment le cercueil puis procèdent au levé du corps. Ensuite, le défunt est transporté vers le lieu de la cérémonie dans un véhicule funéraire.