Prêts bancaires pour mariage : ce qu’il faut savoir

95

Un mariage coûte 12 000 euros en moyenne en France avec une centaine d’invités. Pour une grande cérémonie, le budget peut aller jusqu’au double. Si vous n’avez pas les ressources nécessaires pour couvrir ces dépenses, vous pouvez souscrire un crédit. Que savoir sur les prêts bancaires disponibles pour un tel projet ?

Les options de prêts disponibles pour financer un mariage

De nombreux couples officialisent leur union avec le crédit mariage. Il s’agit d’une enveloppe qui sert exclusivement au financement de ce projet. Les postes de dépenses les plus importants peuvent être couverts avec cet emprunt :

Lire également : Les meilleures astuces pour améliorer votre stratégie de trading de CFD

  • faire-part (invitations et remerciements),
  • confection des tenues des époux,
  • alliances,
  • location de la salle de réception,
  • traiteur,
  • gâteau,
  • animation,
  • photographie et vidéographie…

Les conditions (plafonds, taux, délai de remboursement…) varient selon les banques. Pour un mariage ou PACS, vous pouvez aussi demander un prêt personnel non affecté. Il s’agit d’un emprunt à la consommation qui peut être alloué à n’importe quel projet. Cette option est courante, parce que le souscripteur n’a pas besoin de fournir un justificatif de dépenses pour les fonds.

Le micro crédit est un autre choix populaire pour financer une telle organisation (civile, laïque ou religieuse). Il est destiné aux couples qui ont des revenus insuffisants et qui ne sont pas éligibles aux prêts classiques des banques. C’est un emprunt de faible montant et de courte durée avec des taux d’intérêt élevés.

Lire également : Les nouvelles fonctionnalités des logiciels comptables en 2021

Vous pouvez également profiter d’un prêt renouvelable pour célébrer votre union. Cette réserve d’argent se reconstitue à chaque remboursement. Le rachat de crédits est aussi à envisager si vous avez d’autres dettes en cours.

Les conditions à remplir pour demander un prêt bancaire pour un mariage

Avant de demander un crédit pour votre mariage, vous devez évaluer votre solvabilité. Cela implique de considérer votre situation financière (revenus, dépenses, emprunts en cours…). Si vous avez un taux d’endettement supérieur à 33 %, les banques peuvent refuser de vous octroyer ce prêt. Certaines institutions acceptent toutefois un taux maximal de 40 % si le souscripteur a un reste à vivre important.

Le statut administratif est une autre condition indispensable à l’obtention d’un crédit bancaire. Le demandeur doit avoir au moins 18 ans et être un résident français. Il doit profiter pleinement de ses droits civiques.

Les banques exigent aussi une assurance emprunteur avant d’octroyer des prêts. Pour profiter d’un crédit mariage, vous devez répondre à cette obligation. C’est une garantie qui vous couvre en cas de défauts de paiements. Le contrat protège souvent contre les risques de décès, perte d’emploi, invalidité (temporaire ou irréversible).

Vous pouvez souscrire une assurance emprunteur auprès de l’établissement de prêt ou choisir une autre compagnie. Cette dernière option est la plus conseillée, car elle vous permet d’évaluer plusieurs offres avant de vous décider. Vous pouvez même utiliser un comparateur en ligne pour ce besoin.

Comparateur de prêts mariage

Les critères à évaluer avant de souscrire un prêt mariage

Avant de commencer la recherche d’un financement pour l’union de votre couple, établissez un budget. Il doit prendre en compte toutes les dépenses relatives au projet. Faites ensuite le point sur votre épargne disponible et les autres ressources dont vous disposez. Après cela, étudiez les prêts bancaires proposés pour les mariages. Vérifiez la pertinence des offres grâce à un comparateur en ligne fiable.

Les détails à considérer pour l’évaluation sont les conditions d’éligibilité et de remboursement. Vérifiez aussi le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) associé au prêt avant de vous décider. Si les mensualités sont trop basses, vous payez un montant plus élevé, mais échelonné sur une plus longue durée. Trouvez donc le juste milieu pour votre profil. Anticipez votre situation financière (évolution de carrière ou non…) pour faire un choix avisé.

Une fois que vous avez sélectionné l’offre qui vous convient, envoyez une demande de crédit à la banque. Constituez un dossier avec un RIB, mandat de prélèvement, des justificatifs de domicile, identité, revenus et charge. Après la réponse de l’institution de prêt, vous avez un délai de rétractation de 14 jours pour annuler le processus. En cas d’accord définitif, vous recevez les fonds dans les 48 heures.

Les avantages et inconvénients des prêts bancaires dédiés au mariage

Les prêts bancaires réservés au mariage ou PACS permettent d’avoir suffisamment de ressources financières pour organiser la cérémonie. Vous pouvez ainsi anticiper les dépenses et gérer les imprévus relatifs à vos noces. Pour une bonne planification, le crédit doit être souscrit environ 12 mois avant la date choisie pour la célébration.

Le prêt mariage est toutefois remboursable comme n’importe quel emprunt. En plus du capital, vous devez payer les intérêts et des frais annexes (prime d’assurance par exemple). Pour éviter toute déconvenue, faites une simulation en ligne avant de demander un tel crédit.

Vous pouvez aussi recourir à d’autres modes de financement pour la cérémonie : apport personnel, chèques emploi service universel (CESU), épargne salariale, crowdfunding… Ces ressources peuvent compléter l’emprunt pour amoindrir son coût.