Comment faire refleurir une orchidée ?

16

L’orchidée, une fois qu’elle a fleuri, a besoin de certaines conditions pour continuer d’être à son aise et pour refleurir. Si votre orchidée n’a fleuri qu’une seule fois et que vous souhaitez la faire refleurir, vous êtes au bon endroit. Dans ce guide sur les orchidées d’intérieur, nous vous expliquons les bases du soin de l’orchidée. Bonne lecture !

Spécificités de l’orchidée d’intérieur (en pot)

L’orchidée est une plante tropicale résistance et relativement facile à cultiver. L’orchidée la plus connue est l’orchidée Phalaenopsis, qui arbore de grandes feuilles plates et charnues. Avec ses fleurs qui ressemblent à de beaux papillons, l’orchidée Phalaenopsis embellit les intérieurs. C’est même la 4e plante la plus achetée en France !

A découvrir également : Apprendre la langue des singes : les solutions

Une orchidée en pot a pour caractéristiques d’être une fleur tropicale rapportée dans un climat continental. Elle jouit d’une longévité exemplaire et peut ainsi vivre et fleurir pendant 3 à 5 ans si elle est bien entretenue. L’orchidée d’intérieur n’est pas épiphyte : elle se trouve en pot et n’est pas accrochée à une plante, un arbre ou un rocher.

Les orchidées se trouvent en jardinerie et chez nos fleuristes de manière tout à fait commune. Les orchidées d’intérieur à racines aériennes, qui sont des herbacées avant tout, peuvent du fait du processus de photosynthèse devenir vertes. Ces plantes fascinantes se nourrissent de leur environnement et absorbent ce qu’elles y trouvent : humidité, sels minéraux, etc. Les orchidées sont des plantes autonomes à partir du moment où leur environnement répond à leurs besoins.

A lire également : Comment fonctionne la roulette en ligne 

En ce qui concerne ses spécificités physiques, l’orchidée d’intérieur en pot (Phalaenopsis) possède des hampes de fleurs très érigées, avec un port certain et assez majestueux, si caractéristique de l’orchidée Phalaenopsis. Cette orchidée existe en diverses tailles, couleurs et modèles. La tige principale (hampe porteuse de fleurs) peut mesurer de 15 cm à 70 cm de haut, en intérieur.

L’orchidée en pot de la famille des Phalaenopsis possède des feuilles persistantes, d’un beau vert forêt légèrement brillant. On trouve l’orchidée en pot sous diverses formes et coloris : rose, blanc, jaune, orangé, fuchsia, mauve, pourpre, rouge, bleu, etc.

Vous avez la main verte mais vous ne parvenez pas à faire refleurir votre orchidée ?

Les besoins de l’orchidée en pot

Une orchidée en pot a certains besoins : arrosage, soin, bain, température, luminosité, humidité, etc. S’il n’est techniquement pas compliqué de s’occuper d’une orchidée, ces plantes à fleurs peuvent être très sensibles à leur environnement.

Si toutes les conditions ne sont pas réunies pour qu’elles soient à leur aise, les orchidées peuvent se dessécher et mourir. L’environnement idéal pour une orchidée inclut une exposition à la lumière indirecte, un endroit bien aéré. Les orchidées sont heureuses dans un sol calcaire mais aussi dans un pot rempli de substrats d’écorces de pin (terreau pour orchidées).

Eh oui, les orchidées ne poussent pas dans la terre : elles se servent des autres plantes comme des supports pour se développer. Et c’est bien la fascination qu’exercent les orchidées : ce sont des parasites, techniquement, pour les autres plantes. Prélevées, hybridées et cultivées, elles deviennent de magnifiques plantes d’ornement d’intérieur.

Le substrat idéal pour les orchidées

Le sol ou substrat dont les orchidées d’intérieur ont besoin est un substrat aéré, très pauvre en matière organique. Il est composé de débris et non de terre, non homogènes (écorces et fibres). L’ajout d’un engrais spécifique  (engrais liquide, substances nutritives) est nécessaire afin de compenser la pauvreté du substrat d’écorces et de fibres.

Il est d’ailleurs possible de remplacer le substrat d’écorces de pin par d’autres matériaux : écorces d’autres arbres, fibre de coco, sphaigne, billes d’argile, perlite, etc. Dans le commerce, des substrats spéciaux pour orchidées sont vendus. Il est possible d’avoir recours à ces mélanges tout prêts. Le mieux étant tout de même de le mettre au point soi-même. Vous faites ainsi des économies en assemblant vous-même votre substrat pour orchidées. Voici des idées pour faire votre substrat pour orchidée :

  • Écorces de pin (à garder en base)
  • Mousses végétales
  • Billes d’argile
  • Copeaux de bois
  • Fibres de coco
  • Charbon de bois
  • Perlite
  • Feuilles mortes

Le mélange de toutes ces matières constitue un excellent “terreau” pour qu’une orchidée soit heureuse.

Quel pot choisir pour une orchidée d’intérieur ?

Pour une orchidée d’intérieur, le pot à choisir doit de préférence être juste à la taille de la motte de racines. Une orchidée dont les racines ont trop de place peut dépérir : veillez à ne pas rempoter votre orchidée trop tôt.

Dans l’idéal, choisissez un pot haut et non pas large. Le pot doit  impérativement comporter des trous de drainage. La soucoupe disposée sous le pot ne doit jamais comporter d’eau stagnante. Préférez la terre cuite pour votre soucoupe : ce matériau poreux finit d’absorber l’eau et l’humidité en surplus.

A la maison : l’endroit idéal pour une orchidée

Une orchidée a besoin de suffisamment de luminosité pour se développer sans accroc. Elle ne doit recevoir ni de soleil direct, ni être plongée dans l’obscurité en journée. Mettre une orchidée dans une salle de bain sans fenêtre n’est donc pas une bonne idée, même si la pièce a une bonne hygrométrie pour ce type de plante tropicale.

Le mieux est de placer une orchidée près d’un rebord de fenêtre (en intérieur). Dans une cuisine lumineuse, une orchidée sera très heureuse. Tant que l’endroit est suffisamment lumineux et sans lumière directe du soleil, vos orchidées peuvent se développer sans se dessécher.

Comment entretenir une orchidée d’intérieur ?

L’entretien de l’orchidée d’intérieur est simple. Ne la déplacez plus dès lors qu’elle semble bien dans son environnement. Une fois une orchidée acclimatée, la plante aime bien conserver son environnement et ses habitudes : luminosité, hygrométrie, température… Ces paramètres essentiels à la croissance saine d’une orchidée doivent être perturbés le moins possible.

Si vous avez acheté une orchidée et qu’elle ne vous a fait qu’une seule floraison, il est possible que la plante soit quelque peu perturbée dans l’un de ces paramètres essentiels. Tentez de la déplacer une première fois vers un endroit plus lumineux, sans lumière directe.

Si ses racines se dessèchent et que l’orchidée continue de montrer de clairs signes de faiblesse, vous pouvez tenter de lui faire prendre un bain, pendant quelques heures. Si votre orchidée avait soif, elle en profitera pour faire ses réserves.

Votre orchidée n’est toujours pas en bonne forme ? Ajoutez-lui des engrais liquides pour la nourrir de substances nutritives. N’arrosez pas l’orchidée sur sa tête. Seules les racines peuvent être mouillées.

En ce qui concerne le feuillage d’une orchidée, il est important de dépoussiérer votre orchidée de temps à autre. Ceci permet aux feuilles de faire leur photosynthèse de manière normale. Enfin, coupez à leur base les hampes florales qui ne portent plus de fleurs, et enlevez au fur et à mesure les feuilles jaunes de votre orchidée.

Faire refleurir une orchidée après sa floraison

Votre orchidée vous a donné une floraison et a perdu toutes ses fleurs ? Après plusieurs semaines de floraison, une orchidée peut se défleurir. Si vous avez l’intention de faire refleurir une orchidée, voici la procédure à suivre :

  • Coupez les parties défleuries au-dessus d’un nœud inférieur. cette action favorise la production de nouvelles fleurs
  • Coupez la ras du pot si toute la hampe est fanée
  • Rempotez votre orchidée pour tenter de la faire repartir
  • Si votre orchidée ne repart pas, changez-la d’environnement : luminosité, température… Ces facteurs jouent sur la refloraison
  • Faites un bain à votre orchidée et surveillez les racines pour qu’elles ne s’assèchent pas à nouveau
  • Ajoutez de temps en temps un engrais spécial orchidées

Votre orchidée devrait refleurir au bout de quelques mois voire quelques semaines si elle se plaît dans son environnement. Une nouvelle tige apparaît, portant des boutons de fleurs. Cette procédure fonctionne sur les Phalaenopsis.

Vous avez des orchidées d’une autre sorte que les Phalaenopsis ? Certaines orchidées ont besoin d’un déclencheur externe afin de refleurir. Il s’agit souvent d’un changement de température. Vous pouvez alors placer votre orchidée dans une pièce plus fraîche la nuit, durant quelques semaines, afin de déclencher le processus. La température idéale est de 15 °C la nuit.

Il est aussi possible de changer l’orchidée de place durant 2 semaines, jour et nuit, dans une pièce plus fraîche (15 °C). N’arrosez pas trop. Replacez-la ensuite à son emplacement d’origine (température idéale 18 °C).

Veillez à bien retirer toutes les fleurs fanées dès qu’elles montrent des signes de faiblesse : l’orchidée relance d’elle-même sa floraison. Il est important de ne pas choisir un emplacement trop chaud en hiver. Ne placez pas une orchidée près d’un radiateur. La floraison peut être empêchée par une trop importante source de chaleur ou une température ambiante trop élevée.

Mon orchidée perd ses feuilles : que faire ?

Si votre orchidée perd ses feuilles, vous êtes peut-être en présence d’un souci d’arrosage. Si la tête de l’orchidée est arrosée, cela favorise le pourrissement, le jaunissement et la chute des feuilles.

Si les feuilles de votre orchidée sont flétries et si les racines sont toutes grises et blanches, c’est bien le signe d’un manque d’eau. Retirez les feuilles abîmées et suivez les conseils ci-dessous pour savoir comment arroser une orchidée.

Les variétés d’orchidées à privilégier pour avoir plus de fleurs

Les orchidées se déclinent en plus de 25 000 espèces, compte tenu de toutes les espèces hybrides qui sont créées. Pour être sûr d’avoir de belles fleurs et des variétés plus résistantes, optez pour les espèces d’orchidées suivantes : Dendrobium, Cymbidium, Phalaenopsis, Paphiopedilum (Sabot de Vénus) ou encore la variété Zygopetalum.

Quand arroser une orchidée ?

L’arrosage de l’orchidée est tout un rituel ! Pour qu’une orchidée reste en pleine forme, elle a besoin d’un minimum d’hydratation. Le mieux est de procéder à un bain dans de l’eau froide. Une fois par semaine, plongez votre orchidée jusqu’à la base des racines, dans un seau rempli d’eau.

Laissez tremper votre orchidée entre 15 minutes et une heure, puis égouttez bien le contenant avant de replacer votre orchidée en pot sur sa coupelle en terre cuite. Il est important de laisser le pot s’égoutter en totalité, pour éviter un surplus d’eau et un pourrissement des racines.

Dès que vous voyez que vos orchidées se dessèchent un peu (les racines deviennent blanc-gris), que les feuilles se flétrissent, faites prendre un bain à vos pots d’orchidées. N’utilisez pas d’eau tiède et ajoutez si besoin de l’engrais spécial orchidées.

Comment rempoter une orchidée ?

L’orchidée a besoin d’être de temps à autre rempotée (tous les 2-3 ans), pour laisser plus de place aux racines. Suivez une technique toute simple de rempotage. Ceci peut participer à la faire refleurir :

  • Retirez au préalable toutes les fleurs fanées et le tuteur ;
  • Libérez la plante de son ancien substrat
  • Coupez les racines sèches ou abîmées
  • Tapissez le fond du pot avec un peu de substrat, des écorces de pin, de la perlite voire de la mousse végétale ou synthétique
  • Utilisez un nouveau pot haut en plastique transparent afin de bien contrôler l’état du système racinaire : il doit être le plus vert possible ;
  • Un diamètre de 2 cm de plus convient pour un rempotage d’orchidée
  • Placez l’orchidée et les racines délicatement et comblez avec le reste du substrat préparé
  • N’oubliez pas que les orchidées aiment être à l’étroit : n’utilisez pas de pot trop large
  • Tassez bien le nouveau substrat en tapotant le pot
  • Vous devriez être en mesure de tenir votre orchidée par les feuilles sans qu’elle ne sorte du pot
  • Arrosez, laissez égoutter et laissez poser quelques jours
  • Dès que les racines deviennent grises, c’est signe qu’il faut arroser votre orchidée

Astuces face aux parasites de l’orchidée

Les orchidées peuvent être attaquées par des parasites, même si elles dégagent naturellement des substances anti-parasites. Les pucerons, acariens, cochenilles et autres parasites aiment les orchidées. Afin d’éviter cela, veillez à toujours acheter des orchidées saines et à respecter leurs besoins en termes de luminosité, de température et d’humidité.

Vous n’avez plus qu’à bien prendre soin de vos orchidées en choisissant le bon emplacement chez vous. Une véranda peut être un bon compromis pour la température et la luminosité, si tant est que celle-ci ne se transforme pas en serre en été. Une orchidée fait des réserves en hiver et devrait toutefois être en mesure de résister à un été chaud.