Traitement de la bosse de bison : l’approche ostéopathique

70

Les troubles liés à la posture sont multiples, et parmi les plus fréquents se trouve la bosse de bison. Il s’agit d’un changement postural au niveau de la jonction entre le cou et le haut du dos. Bien qu’elle puisse être bénigne, c’est une affection qui a son lot de désagréments. Dans cet article, on explique ce que c’est et comment une approche ostéopathique peut aider à traiter cette affection.

Comprendre ce qu’est une bosse de bison

La bosse de bison correspond à une posture anormale du haut du dos. Elle se présente comme un renflement qui, au fil du temps et sans une intervention appropriée, devient de plus en plus visible. Les causes de la bosse de bison sont assez multiples, mais généralement, cette affection est causée par un déséquilibre hormonal ou bien en raison d’une accumulation de graisse excessive à la base de la nuque.

A lire en complément : Comment savoir si les vertiges viennent de l'oreille interne ?

D’autres facteurs peuvent aussi être en cause d’une bosse de bison, à l’exemple de l’obésité, du vieillissement, la ménopause ou encore l’adoption d’une mauvaise posture au quotidien entraînant une déformation vertébrale à la jonction du dos et du cou. La bosse de bison peut aussi être associée à des problèmes de santé, comme le syndrome de Cushing, une maladie hormonale caractérisée par une production excessive de cortisol. Autres facteurs possibles : la prise à dose élevée ou prolongée de médicament de type stéroïde.

A voir aussi : Comment faites-vous des étirements passifs ?

Ses effets sur la santé

Bien qu’il soit possible de vivre avec une bosse de bison, elle peut ne pas être sans conséquence sur la santé. En fait, plus elle sera volumineuse, plus il y a de risques de trouble fonctionnel au niveau du dos et de la nuque. Sur le long terme, la personne sera habituée à porter une mauvaise posture, notamment le port de la tête qui peut favoriser divers problèmes de santé. Cela peut être des douleurs cervicales, un mal de dos, des troubles ligamentaires, des pincements d’un ou plusieurs nerfs, l’arthrose, etc.

Les problèmes les plus fréquents liés à la bosse de bison sont aussi multiples. En guise d’exemple, on cite la sensation de raideur dans les muscles du cou et tête lourde, la difficulté à atteindre les degrés maximaux de rotation du cou, des forts maux de têtes liés aux tensions musculaires et des douleurs dans la région des omoplates et des épaules. Bien que ce soit rare, les effets de la bosse de bison peuvent être graves, comme les problèmes des disques vertébraux avec atteinte possible des racines nerveuses.

L’ostéopathie comme traitement

L’ostéopathie figure parmi les approches pouvant être bénéfique pour traiter la bosse de bison. Il s’agit d’une thérapie manuelle non médicamenteuse. Elle permet de diagnostiquer et de venir à bout  des dysfonctions mécaniques qui peuvent entraîner des troubles fonctionnels, ce qui est le cas d’une bosse de bison. Elle regroupe de nombreuses techniques de manipulation des tissus au niveau des muscles, des ligaments, des articulations, des nerfs afin d’optimiser le bon fonctionnement d’organisme. C’est une méthode thérapeutique qui s’adresse à tous les âges, même les nourrissons. À noter que l’ostéopathie n’est pas uniquement curative, elle peut aussi être préventive.

En contexte, un ostéopathe qualifié effectue un diagnostic de la posture  du patient ainsi que de ces mouvements afin d’identifier les zones de tension et de déséquilibre musculo-squelettique avant d’appliquer les traitements manuels nécessaires. À retenir également que l’ostéopathie peut aider à prévenir les problèmes liés à la bosse de bison. Si l’intervention se fait plus tôt, l’ostéopathe peut ralentir ou même prévenir la formation de cette bosse désagréable.