Comment devenir auto entrepreneur ?

289

Dans l’optique de gagner son indépendance financière, devenir auto-entrepreneur est une bonne alternative. Pour accéder à ce statut professionnel, vous devez réaliser des démarches administratives et vous conformer aux obligations légales. Si vous êtes tenté par la micro entreprise, n’hésitez pas à vous lancer dans cette aventure après avoir parcouru le contenu de cet article.

Définir son type d’activité

Le statut d’auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur vous sera accordé une fois que vos démarches auraient reçu l’approbation administrative. Les formalités sont numérisées afin de faciliter l’adhésion du plus grand nombre. Dans un premier temps, vous devez déclarer votre activité en ligne, renseigner le formulaire indiqué et le télétransmettre ainsi que la copie de votre pièce d’identité.

Lire également : 12 façons pour les entreprises de traiter des sujets d'actualité sur les médias sociaux

Ensuite, il faudra définir le cadre de votre activité. Si vous êtes plutôt manuel ou de type créatif vous serez affilié au centre des formalités des entreprises des artisans. Les catégories professionnelles relevant des activités libérales se tourneront vers le site de l’URSSAF. Quant aux commerçants, ils devront contacter la chambre de commerce et d’industrie du lieu de résidence. Dans tous les cas, consultez les pages web dédiées et retrouvez plus d’infos ici pour devenir auto-entrepreneur.

Formaliser votre micro entreprise

Vous devez faire un point sur ces premiers éléments transmis et poursuivre la formalisation de votre entreprise. Dès réception de vos documents d’affiliation, votre statut est confirmé mais demeure incomplet. Il vous faudra encore régler les déclarations de revenus et autres questions fiscales.

A lire aussi : Quelle est la meilleure référence pour la location de bennes ?

L’aspect financier est primordial car il encadre les dépenses et les cotisations sociales à reverser aux différents organismes. Soyez donc pointilleux dans les informations fournies. En effet, le chiffre d’affaires doit respecter un seuil maximum pour vous permettre de conserver votre statut. Pensez à souscrire un contrat d’assurance pour vous protéger car votre statut vous engage à une responsabilité illimitée. L’assurance adéquate dépendra du type de vos services car un artisan de BTP ne court pas les mêmes risques qu’un coiffeur par exemple.