Comment savoir si les vertiges viennent de l’oreille interne ?

146

Se caractérisant par un déplacement de l’environnement autour de soi ou de son propre corps dans l’espace, avoir le vertige est une sensation qui n’est pas des plus agréables. Et deux fois sur trois, ces vertiges sont causés par un problème dans l’oreille interne. Mais quel rôle joue alors le déséquilibre de l’oreille interne dans les sensations de vertige ressenties et comment savoir si les vertiges proviennent de l’oreille interne ? Nous vous apportons réponses à ces questions dans cet article.

Définition : qu’appelle-t-on un déséquilibre de l’oreille interne ?

Outre son rôle essentiel dans l’audition, l’oreille interne est un minuscule organe de la base du crâne dont les fonctions sont pour une bonne part insoupçonnées. En effet, la partie vestibulaire de l’oreille interne est responsable de l’analyse en temps réel de l’ensemble des mouvements de la tête dans l’espace. Ce rôle d’analyseur nous permet donc d’appréhender, avec une acuité extrême, notre environnement.

A lire aussi : Le yoga associé aux vertus du cannabis

De ce fait, si une anomalie est constatée au niveau de cet organe, alors, ce système remet en question la notion même de haut et de bas, de déplacement et d’immobilité. Un trouble au niveau de l’oreille interne peut donc être la cause de vertiges, impression de déséquilibre et de rotation de l’environnement ou de son propre corps.

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes classiques des vertiges sont dus à la présence de cristaux flottants dans les oreilles. Comme symptôme, le vertige se manifeste par des sensations de rotations du corps, des vertiges. Ce mal donne l’impression d’être dans un bateau sur la mer et de tanguer dans tous les sens.

A découvrir également : Comment utilisez-vous l'huile de CBD ?

Lorsqu’il s’agit d’un vertige (et non d’un étourdissement), la personne est comme prise dans un tourbillon (la pièce tourne ou impression de tourner sur soi-même). Il ne provoque pas de douleur ou de perte auditive. D’après le chirurgien ORL, « Ces symptômes parfois terrifiants ébranlent une certitude viscéralement ancrée, celle de la perception d’un sol parfaitement stable ».

Qu’est-ce qui entraîne les vertiges de l’oreille interne ?

Déjà, il faut savoir que le vestibule de l’oreille interne comporte 3 canaux semi-circulaires. Ces canaux sont remplis d’un liquide appelé l’endolymphe et tapissé de cristaux de carbone de calcium, d’otoconies ou otolithes. Parfois, il arrive que ces cristaux se détachent et se mettent à flotter et à migrer le long du canal de l’oreille interne.

Trois causes principales peuvent expliquer ce détachement. En effet, cela peut résulter de :

  • La présence de fistules péri-lymphatiques dans le vestibule de l’oreille interne ;
  • D’un traumatisme, parfois ancien (coup ou chute, choc violent, traumatisme crânien…) ;
  • D’une inflammation ou une infection (traitement par anti-inflammatoires ou anti-infectieux) ;
  • Par ailleurs, le vieillissement général semble également être un facteur aggravant, ainsi que l’apparition de la ménopause chez la femme.

Quel traitement en cas de déplacement de cristaux dans l’oreille interne : méthode classique

Si tous les symptômes semblent vous montrer que vous avez un vertige provenant de l’oreille interne, alors, vous pouvez déjà opter pour le traitement classique. Celui-ci consiste en une manipulation par un kinésithérapeute afin d’accélérer la migration de ces cristaux vers un réceptacle de l’oreille interne, qui leur permettra d’une part de stopper leur déplacement, et d’autre part d’être naturellement dégradés par l’organisme.

Comment soigner ces vertiges de l’oreille interne ?

En fonction de l’oreille touchée et du canal atteint, diverses manipulations sont possibles pour soigner le vertige. Elles doivent impérativement être pratiquées par un professionnel, car il faut de la précision dans l’exécution de l’opération. Ces techniques sont souvent désagréables et peuvent augmenter la sensation de vertige dans un premier temps, mais elles sont surtout très efficaces. En effet, 8 patients sur 10 obtiennent satisfaction après seulement la première séance.

Parfois, des séances de rééducation cérébrale sont également conseillées pour aider le cerveau à se reprogrammer à l’aide de gestes simples et de pratiques régulières. Après les manœuvres libératoires, les mouvements de tête rapides sont également proscrits et la position de sommeil doit être adaptée pour fixer les cristaux à leur nouvelle place.