Vers une réduction de l’importation du marbre et du granit

49

À l’issu du salon international de la pierre naturelle, du marbre, de la céramique et de leurs équipements, un point de presse avait été organisé en marge de l’évènement. Durant ce point de presse, l’on a appris que l’année allait surtout être marquée par le départ effectif de la production de marbre et du granit. C’est le ministre qui l’a d’ailleurs affirmé.

Une année de production et de réduction des importations de marbre et de granit

L’année 2019 sera définitivement l’année de production et de réduction des importations de marbre et de granit. C’est en tout cas ce que nous apprend le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi. L’information a été véhiculée lors du point de presse qui a été organisé en marge de l’inauguration du salon international et de la pierre naturelle, du marbre, de la céramique, ainsi que de leurs équipements. D’ailleurs, c’est durant ce même jour qu’une grande partie de la production de marbre et de granit a été importée. M. Yousfi a pris la peine d’appeler l’ensemble des exposants nationaux et de leur demander de bien hisser le niveau de la qualité de leurs produits. Pour ce faire, ils devront s’appuyer sur la qualité de coupe des pierres, ainsi que leur transformation. De ce fait, il sera possible de répondre à la fois à la demande nationale et de se tourner par la suite vers l’export.

A lire également : Comment fonctionne l’isolation d’un bâtiment ?

Des matériaux qui doivent toujours répondre aux exigences du développement durable

La réduction d’importation de marbre devrait être réellement bénéfique. L’importateur de marbre veillera à ce que les matériaux répondent bien aux exigences du développement durable. M. Yousfi avait même signifié auprès des exposants étrangers, la pertinence de l’investissement en Algérie, et ce, dans le cadre d’une production locale à forte intégration. Le président de l’ACA (Association des Céramistes Algériens) avait d’ailleurs rétorqué qu’après l’année difficile qu’ils ont eue (2018), rétablir l’importation de quelques-uns de leurs produits n’était point facile. Il faut dire que l’année 2018 avait surtout été marquée par la suspension de l’importation des intrants de l’industrie.

Il devenait nécessaire de modifier l’approche qui concernait la prise en charge des problématiques des producteurs de marbre et de céramique. Il s’agissait là d’une décision qui ne correspondait pas véritablement aux besoins du secteur, mais qui s’était par la suite montrée indispensable. Il ne fallait pas négliger l’enjeu.

Lire également : 9 Conseils efficaces de marketing sur moteurs de recherche pour les propriétaires de petites entreprises

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!