L’essentiel à savoir sur les territoires intelligents

147

Aujourd’hui, le numérique est perçu comme un facteur facilitant le développement économique et social des communautés urbaines, des départements et des régions.

Grâce à lui, il est possible d’améliorer les services publics, peu importe les domaines de compétences. Le numérique accroît également la qualité de vie.

A voir aussi : Le syndicat français condamne les niveaux de pollution souterraine

Tout ceci met en exergue la notion de territoire intelligent que beaucoup semblent ne pas maîtriser. Que recouvre un tel concept ? Comment le mettre en œuvre ?

Qu’est-ce qu’un territoire intelligent ?

Un territoire intelligent s’avère être la combinaison de trois leviers, chacun impliqué dans l’innovation et capable de procurer les bénéfices à la collectivité. Le territoire intelligent nécessite donc le déploiement d’infrastructures numériques fixes et mobiles.

Lire également : Comment faire son produit de cigarette électronique ?

Cela permet de procurer une connexion Internet haut débit à tout un chacun tout en fournissant une capacité de collecte de données intéressante.

Tout cela permet de construire un territoire connecté capable de relier les habitants, les sociétés, les administrations. Il en résulte un vaste réseau d’informations.

Dans un territoire intelligent, il est mis à disposition des collectivités de nombreux services numériques dans l’optique d’accroître les gains et d’accompagner les transitions.

C’est ainsi que s’obtient un territoire intelligent et efficace proposant des services optimisés. Sur le plan des transports publics, un tel levier se résume en l’amélioration de l’intermodalité entre :

  • Les moyens de transport ;
  • Les informations passagères ;
  • Les modes de paiement.

Il en résulte l’évolution de la qualité de service, la réduction du nombre de problèmes de saturation urbaine et de pollution.

L’obtention d’un territoire intelligent requiert également le développement d’usages numériques. Cela devrait se baser sur une démarche collaborative d’innovation en vue de procéder à l’accompagnement de la croissance des modes de vie.

En conséquence, il sera possible d’obtenir un territoire connecté reposant sur l’intelligence collective et le bien commun. Rendez-vous sur https://territoireconnecte.fr/ si vous souhaitez en savoir plus sur la thématique.

Par quel moyen est-il possible d’évoluer vers un territoire intelligent ?

Afin de réussir une migration vers un territoire intelligent, il est important de se servir de 4 facteurs de succès indissociables.

En effet, vous devrez d’abord élaborer une stratégie de territoire en déterminant les priorités qui prennent en compte le contexte local. Cela offre l’avantage de propulser et d’orienter des actions concrètes.

Le deuxième facteur s’avère être la concentration sur les usages des citoyens. Cela doit constituer le principal fil directeur du projet.

La participation citoyenne est également importante. Lorsque le deuxième facteur clé est respecté, les individus parviennent à accéder aux informations dont ils ont besoin.

Cela leur offre aussi l’avantage de pouvoir signaler rapidement des incidents, d’émettre des recommandations ou de proposer leurs propres services.

Le troisième facteur consiste à faire usage d’alternatives fédératrices procurant une cohérence d’ensemble. Les axes à trouver sont entre autres des politiques de gestion de données publiques et d’innovation.

Enfin, il est important de mettre en place une gouvernance basée sur la collaboration. Elle doit d’aussi reposer sur une démarche de projet concrète.

En somme, le territoire connecté est la combinaison de trois leviers ayant pour objectif l’innovation est l’apport de bénéfice à la collectivité. Pour en construire, il est important de mettre en œuvre 4 facteurs clés, car ils sont indissociables.